J'ai compris

04/02/2019

Mercredi 30 janvier 2018, un bébé OUIGO est né ! Le petit Kylian est arrivé dans la soirée, entre Paris et Strasbourg.

Eh oui, un petit bout a pointé son nez durant un trajet à grande vitesse dans un de nos trains rose et bleu !

Y a-t-il un.e médecin à bord ?

Il s’agit du tout premier « bébé OUIGO » ! Quelle fierté ! On vous rassure tout de suite : la maman et son bébé vont bien. Et pourtant, cette naissance a été un peu rocambolesque !
Dans le TGV OUIGO n°7693 de mercredi soir, une femme enceinte alerte le personnel de bord : elle ne se sent pas bien…

Amélia, une des membres de l’équipe OUIGO présente à bord, raconte : « Nous avons fait une annonce au micro pour demander l’aide d’un médecin. Une infirmière est venue nous rejoindre en voiture 8. » Au début, l’infirmière pense que les contractions sont suffisamment espacées pour pouvoir attendre l’arrivée des secours en gare de Strasbourg, qui n’est alors qu’à 30 minutes de là. 

Sauf que… le train doit rouler légèrement moins vite que d’habitude (mercredi dernier, la neige était au rendez-vous sur une large partie de la France) et les contractions s’enchaînent à une fréquence de plus en plus élevée ! « Nous ne pouvions plus attendre l’arrivée à Strasbourg ! Nous avons donc fait une seconde annonce pour demander l’aide d’un médecin urgentiste, et avons fait vider la voiture 8. C’est là que j’ai réalisé qu’un bébé allait naître à bord ! » explique Amélia. 

Un grand moment d’émotion… et de solidarité !  

« Lorsque mon collègue est allé faire une annonce pour demander des serviettes, une solidarité incroyable s’est mise en place : il pleuvait des serviettes ! J’en avais même une pour essuyer mon visage. » se souvient Amélia. Pendant que cet élan de solidarité s’organisait dans la rame, la courageuse future maman était au travail. 

Heureusement, « l’accouchement s’est très bien passé, le bébé est arrivé comme une lettre à La Poste. Nous avons eu une petite frayeur en voyant qu’il ne pleurait pas, je lui ai alors mis une petite tape sur les fesses et il s’est mis à crier. Tout le monde a applaudi et sauté de joie ! » Et la solidarité des autres passagers OUIGO ne s’est pas arrêtée là ; quand la maman et l’enfant ont été pris en charge par les secours en Gare de Meuse TGV, des voyageurs ont aidé les pompiers à porter le brancard pour monter les escaliers.

C’est un événement incroyable et très émouvant qui s’est déroulé dans ce TGV. OUIGO est une grande famille et tout est fait pour que chaque jour, vous puissiez voyager vite et bien pour retrouver vos familles, vos amis, votre amoureux, votre amoureuse… Car gagner du temps et voyager à petit prix, c’est aussi consacrer davantage de moments et de petits plaisirs à ceux que vous aimez. Et ce jour-là, tout le train OUIGO a accompagné la naissance d’un petit être humain tout neuf ! 

Amélia conclut : c’était « quelque chose de magique et j’en suis très fière. Nous savions tout ce que nous avions à faire, sans même se le dire. Nous n’avions pas de temps à perdre, et pas le temps de paniquer ! Tout s’est fait naturellement, et le plus important, la maman et le petit Kylian se portent bien. » 

Nous remercions Amélia et ses collègues, et bien sûr l’infirmière et le médecin qui ont assisté la future maman ! Bravo à tous ! 

Et bien sûr, nous souhaitons à Kylian une vie pleine de joies et de voyages ! Et pour les voyages, il part avec une longueur d’avance… car il pourra voyager gratuitement en OUIGO partout en France, jusqu’à ses 18 ans. Bienvenue chez nous, Kylian !