Visiter Metz, Colmar, Reims, Strasbourg en TGV ? Let’s GO avec OUIGO !

Image
Visiter Colmar

Envie de visiter l’Est de la France ? OUIGO a dans ses destinations pas chères plusieurs villes à visiter, en solo, en duo, en famille ou entre amis ! Alors, une fois les billets pris à prix mini, que fait-on à Colmar, Strasbourg, Metz ou Reims ?

 

Que visiter, voir, faire à… Colmar

Colmar, dans le Haut-Rhin, est la troisième plus grande ville d’Alsace.

On y va comment ? En TGV OUIGO pour Colmar, bien sûr. Pour visiter Colmar, commencez par vous balader dans la ville, entre les couvents, le théâtre (remarquable), et les canaux qui font de Colmar « la petite Venise d’Alsace ». Colmar est aussi au centre des vignobles alsaciens : l’endroit idéal pour un week-end entre amis ou en amoureux, où vous pourrez aiguiser vos palais en goûtant (toujours avec modération) les vins alsaciens.

Colmar est une ville idéale à visiter pour un week-end romantique ou pour se relaxer entre amis. Vous pouvez aussi, sans problème, y venir avec les enfants ! La ville est très tranquille, et on y retrouve une grande part de nature – et des activités qui vont ravir les tout-petits.

Alors, à Colmar, on fait quoi ?

  • À Colmar, on va voir la Statue de la Liberté ! Eh oui, le créateur originel de la Statue de la Liberté est Auguste Bartholdi, un colmarien. Et c’est comme ça que la version Colmarienne de Lady Liberty est à Colmar, au beau milieu d’une rond-point ! Original…
  • À Colmar, on tente la promenade en barque dans La Petite Venise. Une bonne manière de découvrir la ville sous un angle un peu différent (et en général, les enfants adorent !)
  • À Colmar, on mange dans une « winstub », ou brasserie alsacienne. Les spécialités du coin ? Foie gras ; matelote du Rhin ; ou bæckeoffe (une recette salée, composée de trois viandes marinées et de pomme de terre au vin blanc).

Que visiter, voir, faire à… Strasbourg

Strasbourg, une des trois capitales Européennes, est aussi la ville la plus importante, en population, du Grand Est Français. On y va comment ? En TGV OUIGO pour Strasbourg, sans hésiter. Il y a beaucoup à voir, à faire et à savourer à Strasbourg. Gastronomie, architecture, histoire… Parmi les incontournables : Cathédrale Notre-Dame et rue Mercière ; Ponts couverts ; Petite France ; Palais Rohan ; Palais du Rhin ; Église Saint-Pierre-le-Jeune catholique et palais de justice ; Quartier européen… sans oublier l’animation dont la ville se pare au moment des fêtes de fin d’année.

Alors, à Strasbourg, on fait quoi ?

  • À Strasbourg, on va voir le Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg, ou bien le musée des Beaux-Arts. Un bon moyen de s’offrir un week-end à thème « culture » ! Strasbourg propose souvent des expositions gratuites. Il fait beau ? La visite incontournable, c’est la Petite France : un quartier ultra pittoresque (et hautement instagrammable), classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Maisons à colombages, restaurants, canaux… et un pont tournant. Une averse ? Optez pour la médiathèque Malraux : la plus grande de l’Est de la France : on s’y blottit avec les enfants pour lire un livre, une BD, ou assister à un spectacle le temps que la pluie finisse.
  • À Strasbourg, on tente la balade en vélo ! Strasbourg est LA ville du vélo en France : près de 600km de pistes cyclables, et une offre de location de vélos pléthorique, qui permet d’équiper en vélo de ville, VTT ou vélo électrique les petit(e)s et les grand(e)s. Vélo à petites roues, vélo cargo, vélo à remorque : il est même possible de trouver un vélo adapté pour une personne à mobilité réduite, ou de mettre les enfants dans une remorque, pour leur faire découvrir la ville sous un axe différent, et à votre rythme.
  • À Strasbourg, on mange (attablés dans une winstub, cela va sans dire) une choucroute, le plat emblématique d’Alsace, ou une tarte flambée (certains restaurants la servent à volonté, idéal pour les petits budgets et les grand(e)s gourmand(e)s)… ou encore des Spätzle (pâtes alsaciennes fraîches souvent servies en accompagnement d’une viande en sauce).

 

Que visiter, voir, faire à… Reims

Reims, surnommée « la cité des sacres », ou « cité des rois », offre un patrimoine culturel et historique qui dépasse de loin sa Cathédrale Notre-Dame-de-Reims (qui reste incontournable, n’allez pas à Reims sans passer au moins la saluer !). On y va comment ? En TGV OUIGO pour Reims, évidemment.

Dans l’Est de la France, Reims est une destination idéale pour un week-end, en famille, entre amis ou en tête-à-tête.

Alors, à Reims, on fait quoi ?

  • À Reims, on va voir la cathédrale Notre-Dame-de-Reims (on vous l’avait dit, qu’elle était incontournable !). Achevée au XIVème siècle, elle a assisté à 1000 ans de sacres royaux. Si vous venez à Reims en juin, ce sera le moment des fêtes Johanniques (en l’honneur de Jeanne d’Arc) : des célébrations organisées en partie autour de cette merveille de l’art gothique. À l’intérieur, observez les viraux anciens, et plus contemporains, comme ceux réalisés par Chagall. Baladez-vous aussi dans les rues de la ville : c’est gratuit, et c’est déjà l’occasion de prendre un grand bol d’histoire ! Architecture Art Déco (Bibliothèque Carnegie) ; vestiges de l’époque gallo-romaine (Porte de Mars, cryptoportique de la Place du Forum)… et un vent nouveau et contemporain, avec les fresques de Street Art du côté de la zone industrielle Port Sec – La Husselle.
  • À Reims, on tente la visite des maisons de champagne, ce vin pétillant qui fait la renommée de la France dans le monde entier (et qui serait, comme beaucoup de spécialités culinaires ou gastronomiques françaises, né d’une erreur d’embouteillage…). Pour la balade, la curiosité ou la dégustation, visiter les caves, les vignes et les maisons de champagne est une activité originale à faire juste à côté de Reims. Il pleut ? Réfugiez-vous au planétarium avec les enfants.
  • À Reims, on mange des douceurs sucrées, comme le biscuit rose de Reims, qui ravit les gourmand(e)s depuis le XVIIème siècle. Bien sûr, on peut s’inscrire à une dégustation de Champagne (avec modération), ou dans un atelier de cuisine, pour apprendre à cuisiner avec ces biscuits à la jolie couleur rose. On peut aussi goûter les croquignoles de Reims, des biscuits similaires à une meringue très ferme et sèche, qui fondent ensuite dans la bouche… Bref, à Reims, on se régale.

 

Que visiter, voir, faire à… Metz

Au cœur de la Lorraine, Metz vous attend pour un week-end ou un séjour ! On y va comment ? En TGV OUIGO pour Metz, quelle question !

Le patrimoine architectural riche de Metz, qui date de l’antiquité au XXe siècle, a conservé de nombreuses traces d’un héritage médiéval qui plait beaucoup aux enfants. L’église Saint-Pierre-aux-Nonnains, dans le centre-ville, est même l’une des plus vieilles églises du monde ! Et il s’agit aussi de la plus vieille église de France. Mais il n’y a pas que des églises à voir durant votre week-end à Metz, loin de là…

Alors, à Metz, on fait quoi ?

  • À Metz, on visite (tout de même) la Cathédrale Saint-Etienne, sur la Place d’Armes. Il a fallu trois siècles pour construite la version que vous avez sous les yeux, cela vaut un détour ! Puis, on arpente le centre-ville historique et ses rues aux immeubles de belle pierre crème. On pousse jusqu’au quai Paul-Vautrin, pour enjamber la Moselle. Maintenant, direction le Centre Pompidou-Metz : non seulement la construction vaut le coup d’œil, mais les expositions permanentes gratuites (pour les moins de 26 ans, les étudiant(e)s, les enseignant(e)s, les demandeur(euse)s d’emploi…), et les animations pour les enfants, en font un moment à la fois instructif et ludique de votre visite à Metz.
  • À Metz, on tente une visite au moment de Noël. Comme toutes les villes de l’Est de la France, au moment des fêtes de fin d’année, Metz revêt ses plus beaux atours et accueille en grande pompe plusieurs marchés de Noël. On peut aussi tenter, à la belle saison, la visite de Metz en bateau – il y a même des formules « visite et gourmandise » !
  • À Metz, on mange de la mirabelle, fruit emblématique de la Lorraine, sous toutes ses formes ! On goûte aussi des desserts typiques : le macaron à la façon de Metz ; le boulet de Metz –une impressionnante bouchée de chocolat, au cœur de biscuit recouvert de ganache, enrobé de caramel, de pâte d’amande, et pour finir, de chocolat et de noisettes grillées… Il existe aussi un gâteau au chocolat de Metz, à la texture légère et douce. Mais rien ne vous empêche de faire aussi honneur aux autres spécialités culinaires de l’Est de la France : Dampfnüdle (de petites boules de pâte à pain cuite très douce, que l’on savoure en version sucrée ou salée, à n’importe quel moment de la journée) ; Streusel –une brioche recouverte de pâte type crumble, avec des pommes et de la cannelle) ; Kougelhof (une brioche riche, garnie de fruits secs et de raisins secs, décorée le plus souvent d’amandes entières et de sucre-glace…).

 

Pour davantage de destinations pas chères pour un week-end, inscrivez-vous à la newsletter OUIGO, profitez des promos et des opérations spéciales, et partez avec des billets à petits prix.

Envie de bénéficier d’un voyage sur-mesure, sans vous ruiner ? Avec OUIGO +, vous pouvez cumuler plusieurs options pour un voyage qui vous ressemble. Pour 7€ seulement, OUIGO + vous permet un grand bagage ou un bagage supplémentaire, le choix de la place (pour voyager en Duo côte à côte ou en Carré), et l’option coupe-file, qui permet d’accéder plus rapidement à votre train à destination de Colmar, Strasbourg, Metz… si vous partez d’une gare parisienne.

 

A découvrir aussi :